Affront national : pour les Américains, notre élection présidentielle n'est qu'une quiche !

Serge Federbusch



Reprenant sa rubrique surréalisto-culinaire avec le concours d'une autre lectrice : Isabel Orpy, le Delanopolis a découvert effaré que CNN compare le plus sacré de nos scrutins à une quiche !

Affront national : pour les Américains, notre élection présidentielle n'est qu'une quiche !
La quiche présidentielle ...

Ainsi, les Américains ont-ils été conviés dans la cuisine pré-électorale des présidentielles.

En effet, ils sont installés au QG du PS, dirigent et conseillent le staff des communicants, tous azimuts, de Guimauve le conquérant.

Donc, François Hollande et son bataillon de spins doctors, les experts américains de Blue State qui ont réussi la campagne d’Obama, ont décidé de faire ouvrir de 5 à 12 millions de portes hexagonales, afin de convaincre les Français de voter PS, via 80 formateurs ayant coaché10 000 mobilisateurs sur le terrain. Tout ceci, grâce à une arme virtuelle de pointe, prénommée : Toushollande.fr, censée générer une web campagne quasi scientifique, avec une mobilisation (manipulation ?) sans pareille des réseaux sociaux, séduisant l’absentionniste, l’indécis ou le déçu en 5 minutes chrono...

Mais voici que les Américains s’invitent tout autrement dans cette campagne avec CNN. En l’occurrence, la cible n’est plus hexagonale mais américaine …

E,t sous couvert d’explications et autres modélisations culinaires, ils nous en mettent, savoureusement, plein la gueule. D’aucuns doivent connaître la nouvelle appellation (incontrôlée) du terme quiche dont use, tout moins de 30 ans pour qualifier un ou une imbécile.

Ce n’est donc pas un hasard si Jim Bittermann, correspondant permanent de CNN à Paris, n’hésite pas à comparer l’actuelle vie politique française à... une quiche !

Debout dans sa cuisine, tel un Hervé Morin présentant ses voeux 2011, Jim Bittermann nous concocte deux recettes. La première quiche correspond au premier tour de l'élection et intègre une douzaine d'ingrédients, soit le nombre approximatif de candidats.

Nicolas Sarkozy est symbolisé par de l'oignon haché tant, selon Bittermann, ses mesures d’austérité donnent envie de pleurer.

François Hollande ressemblerait à des tranches de bacon… (allusion physique ?) car il veut engraisser les programmes sociaux et les fonctionnaires.

Voulant s’étirer pour toucher tout le monde, le patron du MODEM (orange) n’est pas associé à de la mimolette mais à ce qui semble être du gruyère râpé.

Enfin, la note épicée de la quiche revient à Marine Le Pen dont elle est le piment.

Magie de la cuisine électorale, une fois cuite, la première quiche ne contient plus que les deux ingrédients préférés des Français, lesquels servent à mitonner une seconde quiche, dont le temps de cuisson est de 336 heures, durée certes surprenante pour une quiche, mais toujours de la cuisine électorale… s’étendra du 22 avril au 6 mai 2012.

Inquiets des effets d’une surdose de piments le lendemain matin, Jim Bittermann pense que les Français plébisciteront donc une deuxième quiche, uniquement oignons et bacon, donc Sarkhollandisée.

Reste à savoir lequel des deux ingrédients aura le plus de goût. Et surtout, lequel va nous rester cinq ans sur l’estomac ?"

Voir la recette sur CNN en direct ICI.


Commentaires (1)
1. Hubert Mery le 21/02/2012 02:53
Affront national !
Votre chauvinisme aurait-il anéanti votre sens de l'humour ?
C'est écrit : la cible est yankee.
Vous le savez, la plupart d'entre eux ne savent même pas où se situe la France...
Je trouve cette vidéo hilarante et quand on sait qu'en politique tout n'est que cuisine, fusse-t-elle qualifiée d'électorale, à l'instar de certains découpages... c'est bien vu et très pédagogique.
Bravo à Jim Bittermann et merci à Isabel Orpy, si elle en trouve d'autres du même acabit que surtout,
elle nous les ramène.
L'hexagonombrilisme, c'est sympa mais la France vu d'ailleurs a beaucoup d'intérêts !
Ne pas oublier qu'à l'ère de la mondialisation, nous ne sommes plus qu'une particule de la planète...


Nouveau commentaire :