Macron ensariné

Serge Federbusch



Christiane Chavane ne met pas les gaz !

Les Casques Blancs font état d’une attaque au Chlore ou au Sarin à Douma, dans la Ghouta. Puisque des gens ont été soignés, d’après eux, alors, c’est du chlore ou c’est du sarin ?

Les USA lancent une attaque conjointe avec la France et la Grande Bretagne contre les sites supposés d’armes chimiques du régime. Ils disent avoir des preuves irréfutables.

La demande des USA à l’ONU de créer un organisme chargé de vérifier que Bachar El Assad a vraiment lancé une attaque au gaz sur Douma rencontre un véto de la Russie, tandis que la demande de la Russie d’envoyer des experts indépendants n’obtient pas la majorité. Donc circulez, il n’y a rien à voir.

Merkel ne s’est pas jointe à la coalition mais l’approuve.

L’opposition travailliste britannique et la droite française désapprouvent faute de preuves, puisqu’il paraît qu’il y en a mais personne ne les voit. Erdogan approuve les frappes, l’Egypte les désapprouve.

Une délégation de l’ONU partie du Liban est à Damas et tente d’aller voir sur place pour chercher des preuves APRÈS le bombardement occidental. Autrement dit il y avait des preuves irréfutables mais nous sommes en train de les chercher. Problème : entre temps les troupes syriennes ont repris le terrain et les « pro régime » sont furieux et ne laissent pas entrer les experts dans la zone.

Allez donc vous y retrouver dans un pareil merdier. Tout le monde ment.

Trois sociétés belges auraient vendu de l’isopropanol en Syrie et au Liban : l’isopropanol entre dans les produits d’entretien mais peut aussi servir à faire du gaz Sarin. L’une de nos cibles serait, d’après les Syriens, une usine de lessives et produits vaisselle. Vrai ? Faux ?

Ce qui me trouble le plus dans cette histoire, c’est qu’un baril de gaz sarin lancé par hélicoptère (comme c’est paraît-il le cas) fasse 40 morts en plein air, mais que détruire un site de fabrication de gaz sarin n’ait aucune conséquence. Même pas de pollution ? Les Syriens sont plus forts que nous, un accident industriel, malgré toutes nos normes, ce n’est jamais anodin. On me dit (ce qui est faux) que le Sarin se disperse immédiatement dans l’atmosphère. Alors comment un baril peut-il faire 40 morts, à moins de sonner à la porte et d’entrer dans un lieu fermé ? Non, en fait le sarin se répand dans l’atmosphère et est assez volatile pour ne plus être dangereux au bout de quelques heures, selon la météo, mais entre-temps, il tue, et sa volatilité le rend dangereux sur une grande zone ; de plus il peut faire des dégâts dans le sol aussi, on devrait donc en retrouver des traces. Et quid du phosphore (méthylé et fluoré) qui est un de ses composants ? Pas de traces non plus ? Comme dit un internaute : « nous bombardons une usine de gaz mortels pour les disperser dans l’atmosphère afin d’empêcher que Bachar el Assad les utilise pour les disperser dans l’atmosphère ». Comprenne qui pourra ! Bon il y a eu 0 blessé, pas même un gardien de nuit. En Syrie les sites sensibles ne sont pas gardés, même en temps de guerre. En attendant, puisqu’on a fait sauter ces sites de fabrication et de stockage, on devrait pouvoir s’assurer qu’il s’agissait bien de sites d’armes chimiques ? Oui ? Non ?

En bref, je suis dubitative.

En tout état de cause, je comprends que Trump, aux prises avec les va-t-en-guerre de Washington et les accusations de connivence avec Poutine, souhaitait marquer le coup et montrer ses biceps face au patron du Kremlin, mais qu’est-ce que la France a à faire dans cette galère, à attaquer un pays qui ne nous a pas agressés, sans mandat de l’ONU. Nous n’avons pas à être les idiots utiles des USA, ce n’est certainement pas comme ça que la France retrouvera le rôle diplomatique qu’elle n’a jamais cessé de jouer, jusqu’à Hollande. Et puis quand on augmente la CSG des retraités parce qu’il manque trois sous pour faire un euro, qu’on invente des taxes tous les jours, est-il bien nécessaire de claquer 35 millions d’euros (c’est l‘estimation que l’on m’a donnée, je ne sais pas si elle est juste mais c’est peu important) une opération inutile ?


Commentaires (2)
1. Parisien le 22/04/2018 12:10
On ne sait rien des couacs de tir de missiles, c’est peut être même un fake. Ce qui semble apparaitre, c’est que cette information vraie ou fausse ternit l’image de cette opération. Elle devait permettre de montrer que la France est entrée effectivement dans le club des possesseurs de missile de croisière au coté des US, GB et russes. C’est l’une des premières fois que cet armement est employé en conditions réelles de combat.
Avec cette information, non seulement la crédibilté de l’arme pourrait être altérée mais les clients pourraient être refroidis y compris les industriels qui l’ont étudiée et les clients qui ont financé une partie des études.
La Syrie comme l’a été l’Iraq est aussi un enjeu de communication!
2. Challier le 22/04/2018 14:56
On dénigre Obama d'avoir attendu le résultat de l'enquête ONU et de n'avoir pas frappé.
L'enquête chimique a révélé que le sarin provenait des stocks de Khadafi, livrés aux rebelles modérés comme al nosra qui ont fait du bon boulot en massacrant des chrétiens d'orient.
Obama a été sage et sensé, il faut le reconnaître.
Nouveau commentaire :